Les activités liées à la lutte antiacridienne nécessite une formation de tous les acteurs, que ce soit les agents du Centre ou les paysans qui contribuent à la lutte de proximité.