Test cholinestérase des agents de traitement

Dans le cadre de leurs activités quotidiennes, les agents de manutention des pesticides sont exposés à des risques de contamination. Pour préserver la santé de ces agents, le centre a mis en œuvre un programme de suivi de leur état sanitaire consistant à des contrôles périodiques du niveau de taux de leur cholinestérase. Cette opération a été effectuée par l’équipe de l’unité environnementale et santé humaine aux agents de la zone antiacridienne de Sakaraha à Andranovory le 3 avril 2020.
Les cholinestérases sont des enzymes qui participent au fonctionnement du système nerveux. Il existe deux cholinestérases différentes dans l’organisme humain: l’acétylcholinestérase, dans les globules rouges et la pseudocholinestérase, dans le sérum sanguin.
Le dosage des cholinestérases mesure l’activité de ces enzymes et sert à détecter une anomalie de ces enzymes due à des facteurs acquis ou héréditaires. L’exposition aux pesticides peut diminuer l’activité des cholinestérase et pseudocholinestérase. Les symptômes peuvent être très sévères s’il s’agit d’une intoxication aigüe ou peuvent apparaître plus progressivement si l’exposition est chronique. Cette exposition peut être due à une inhalation, une ingestion du produit ou par contact sur la peau. Le dosage de l’acétylcholinestérase érythrocytaire (des globules rouges) et de la pseudocholinestérase sérique (sérum sanguin) peuvent être réalisés pour diagnostiquer une intoxication aigüe (forte dose) ou pour contrôler les patients qui sont exposés de façon chronique (petites doses) à ces produits, comme les agriculteurs comme dans le cas de l’IFVM.
Par conséquent, lors de ce dépistage, deux ce ces agents sont obligés d’arrêter de travailler à cause de leur taux de cholinestérase plus élevé en accompagnant de traitement médical.